La Théorie des 5 éléments

La Théorie des 5 éléments

La Médecine Traditionnelle Chinoise a ses propres modes de raisonnement, comme le YIN et le YANG, un autre système traduit en français s’appelle la théorie des 5 éléments, mais cette traduction ne traduit pas en totalité le concept, il faut ajouter la notion de mouvement, de dynamique ce qui nous conduit vers les cinq mouvements. Ces mouvements sont des portions de temps, de la journée, de la saison, de l’année, se succédant cycliquement à des points de référence.

Les cinq Mouvements

Le Mouvement Bois représente la force d’activation et de croissance qui s’affirme au départ d’un cycle, il correspond à la naissance du Yang; le Bois est une force active et volontaire comme la force puissante et primitive de la vie végétale qui germe, croît, émerge du sol et s’élève vers la lumière. Le Bois se courbe et se redresse.

Le Mouvement Feu représente la force de transformation et d’animation maximale du Yang à son apogée. Le Feu monte, s’élève.

Le Mouvement Métal représente la condensation, la prise d’une forme durable par refroidissement, assèchement et durcissement, qui est présente quand le Yang décroît vers la fin de son cycle. Le Métal est malléable, mais il conserve la forme qu’on lui donne.

Le Mouvement Eau représente la passivité, l’état latent de ce qui attend un nouveau cycle, la gestation, l’apogée du Yin, alors que le Yang se cache et prépare le retour du cycle suivant. L’Eau descend et humidifie.

Le Mouvement Terre, dans le sens d’humus, de terreau, représente le support, le milieu fécond qui reçoit la chaleur et la pluie : le Feu et l’Eau. C’est le plan de référence duquel émerge le Bois et dont s’échappe le Feu, où s’enfonce le Métal et à l’intérieur duquel coule l’Eau. La Terre est à la fois Yin et Yang puisqu’elle reçoit et qu’elle produit. La Terre permet de semer, de faire pousser et de récolter.

Mais nous pouvons ajouter …

Le fonctionnel du corps humain et sa physiopathologie peuvent se classer en cinq systèmes :

Le système moteur pour la fonction du Foie et de la Vésicule Biliaire associée au Bois.
Le système circulatoire, système Nerveux central et comportemental pour la fonction du Cœur et de l’Intestin grêle, incluant le système neurovégétatif pour la fonction Maître du Cœur Triple réchauffeur associée du Feu.
Le système digestion pour la fonction de la Rate Pancréas, Estomac associé à la Terre.
Le système Respiratoire et Cutané pour la fonction du Poumon, Gros Intestin associé au Métal.
Le système Génito-urinaire et Osseux pour la fonction Rein, Vessie associée à l’Eau.

* Le Bois

Yang de yin, c’est l’élément végétal correspondant au printemps, période de germination, de renaissance, de remise en mouvement.Il symbolise la croissance, la souplesse, l’impulsion vitale, le libre mouvement,il se courbe, se redresse, s’étend.Il s’applique à tous les processus de croissance, de réalisation, de déclin.

* Le Feu

Yang de yang, élément aérien, il symbolise l’ignition, la combustion, la sublimation, la magnificence.Il produit de la chaleur, s’élève, réchauffe. Il symbolise toutes les activités dynamiques.

* La Terre

Yin, élément solide de concrétisation, elle correspond aux intersaisons dont la plus importante se situe entre été et automne. Pilier central du système, elle nourrit, équilibre, dynamise et limite les autres Mouvements par son Yin. Elle produit et transforme les Mille choses, transporte les liquides, les nutriments, les autres Mouvements. Elle représente toutes les fonctions de soutien, toutes les fonctions matricielles.

* Le Métal

Yin de yang, élément minéral, il correspond à l’automne, il symbolise la cristallisation, la sénescence. Caractérisé par la dureté, la rigueur, mais aussi la souplesse, la malléabilité, il tranche, élague, restreint, mais aussi rassemble, collecte, ramène à l’essentiel. Il concerne plus particulièrement la force, l’endurance, la résistance, le sursis.

*  L’Eau

Yin de yin, élément liquide, elle correspond à l’hiver, symbolise le délitement, la liquéfaction, la déliquescence. Elle descend, stagne, humidifie, s’accumule, thésaurise. Elle exprime toutes les fonctions de fécondité.

2 cycles : engendrement et contôle

Le cycle de création est aussi appelé le cycle d’engendrement.

Un élément produit un autre élément pour qu’il puisse croître et se développer.

Lorsque l’harmonie existe entre ces cinq éléments comme désigné par les cycles de création et de contrôle (domination/destruction) l’homme est en bonne santé.

L’EAU engendre/nourrit le bois. Elle est nécessaire pour la croissance des plantes et du bois.

Le BOIS engendre/ nourrit le feu. Un feu a besoin du bois pour brûler.

Le FEU engendre/nourrit la terre. Le feu se réduit le bois en cendres. Les cendres se mêlent à la terre.

La TERRE engendre/nourrit le métal. La terre est représentée par les cendres. La terre contient des résidus de minéraux (métal), autrement dit iI y a du métal dans la terre.

Le MÉTAL engendre/nourrit l’eau. Lorsque le métal (solide) fond, il liquéfie et l’eau se produit (condensation). Les métaux donnent à l’eau toute ses propriétés, minéraux, oligo-éléments.

L’EAU est nécessaire par la croissance des plantes et du bois et le recycle recommence.

ASTUCE: Mnémotechnique pour se rappeler de l’ordre du cycle d’engendrement. L’homme arrose (eau) une graine (bois) avec de l’eau. La graine devient une plante (bois) A la fin d’été (soleil-feu) cette plante meurt et elle retourne au sol (la terre). La plante repousse grâce aux engrais organique et minéraux (métal) . Le cycle recommence.

Le cycle du contrôle II est aussi dénommé le cycle de domination

Le BOIS contrôle/détruit la terre (les racines des plantes et des arbres pourraient détruire -briser la masse de terre ou le compacter).

La TERRE sèche l’eau. L’eau est absorbé, vaincue et évaporée par la terre.

L’EAU éteint le feu.

Le FEU fait fondre le métal, (il peut également déformer le métal).

Le MÉTAL tranche le bois, une scie à métaux ou une hache pourrait couper un arbre en deux: le métal contrôle le bois.

MEMO : Dates des saisons chinoises 2018

Printemps : 4 février
Été : 5 mai
Automne : 7 août
Hiver : 7 novembre

Une séance de réflexologie plantaire chinoise est recommandée à chaque changement de saison!

Contactez moi ici pour prendre rendez vous !

 

La Vie n’est qu’une simple continuité des transformations de l’Énergie dans un cycle perpétuel d’apparitions et de disparitions.”

 

Enregistrer

L’Hiver arrive……

L’Hiver arrive……

La saison de l’hiver et la Réflexologie Plantaire

Selon le calendrier chinois l’hiver débute le 7 novembre pour prendre fin le 17 janvier

Eh bien, en médecine chinoise, l’hiver serait la « slow season » (saison lente), celle où on apprend à ne pas en faire trop, à garder son énergie pour soi. Alors, ne culpabilisez plus si vous n’avez pas envie de sortir, si vous vous sentez fatigué(e)… C’est NORMAL ! Au contraire, en hiver, apprenez à ralentir…

En étant à l’écoute de notre environnement et en observant la nature, le besoin essentiel en hiver est de se reposer, de se réchauffer, de s’intérioriser, en vue de préparer le printemps et son ouverture.

Les nuits sont longues (couleur noir), le froid plus intense, tout semble presque mort. Ce repos nécessaire, suit tout simplement un cycle naturel de transformation et c’est le moment où la nature refait ses forces pour mieux renaître au printemps suivant.

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, c’est le moment idéal pour refaire ses forces en soutenant l’énergie du système Reins / Vessie (élément Eau) qui gère l’énergie de cette saison.

Quelles sont les particularités de cette saison ?

Elément : l’Eau

Organe de base : le Rein

Viscère : Vessie

Sécrétion : le Froid

Couleur : le noir

Organe de sens : les os

Saveur : salé

Emotion : la peur

 

Ralentir pour conserver son énergie vitale

En hiver, le Rein (couplé à la Vessie) atteint donc son « pic énergétique ». Il est rempli de l’énergie qu’il aura emmagasiné durant l’automne . Or, le Rein est notre réservoir d’Energie vitale (Qi) et la fondation de toutes les énergies yin et yang du corps.

C’est pourquoi il est important de ne pas épuiser cette réserve d’énergie yang en hiver. Il faut ralentir, se reposer. Tout comme la nature s’est « endormie » pour mieux se régénérer et repartir au printemps, nous devons nous préserver et préparer le renouveau.

En hiver, privilégiez alors le repos, le sommeil mais aussi l’introspection à travers la lecture ou la méditation, par exemple. Ralentir ses activités sociales, ses sorties est donc tout à fait normal, et même conseillé !

Du chaud ou rien !

On a naturellement envie de rester au chaud pendant l’hiver… Mais pensez bien à protéger vos reins du froid et à les réchauffer ! Cela peut être en les entourant d’un tissu chaud ou avec une bouillotte en bas du dos.

Entretenez (ou provoquez !) également la chaleur de vos pieds en les massant le soir. (Venez apprendre lors d’un atelier automassage!)Les pieds font partie des extrémités qui sont le plus sensibles au froid et à l’humidité. De plus, le méridien du Rein démarre sous la plante du pied (1er point au milieu de la plante), il est donc bon de le stimuler.

Et aussi, mangez des aliments et buvez des boissons chaudes : les potages et les tisanes d’ortie, de bardane ou avec du gingembre, du ginseng ou de la cannelle sont bénéfiques. Il faut éviter les aliments de nature froide : légumes comme les courgettes, le concombre, les radis, ou les fruits comme l’ananas, l’orange ou certaines céréales comme le blé.

Venez profiter d’une séance de Réflexologie Plantaire Chinoise pour bien aborder cette nouvelle saison…..

contactez moi ici

Enregistrer

Les acouphenes…. encore!!!

Les acouphenes…. encore!!!

ACOUPHENES ET REFLEXOLOGIE

Ca siffle, ça bourdonne, ça souffle, ça vrombit, on a une abeille au fond de l’oreille, non, un essaim d’abeilles, non un ventilateur, un moteur…bref, c’est insupportable, permanent, et ça pourrit la vie. Que faire quand on a des acouphènes ?

DEFINITION

L’acouphène est la perception d’un son, unilatéral ou bilatéral, d’intensité variable, ressemblant à un chuintement, un sifflement ou un bourdonnement, sans qu’il y ait de véritables sons arrivant dans l’oreille.

Actuellement, en France, 15% de la population adulte souffre d’acouphènes. Chaque année, 200 000 nouveaux cas apparaissent.

Face à cette « épidémie », la médecine allopathique cherche des causes aussi différentes que : un défaut structurel de l’oreille interne, des anomalies vasculaires, un environnement sonore agressif, une hypertension artérielle, otite, une presbyacousie (en vieillissant), un bouchon de cérumen, du diabète, des troubles des mouvements de la mâchoire, une cervicalgie….etc.

Malgré toutes les investigations, et bien qu’ayant déterminé des causes évidentes (trou dentaire, arthrose cervicale, fatigue…), aucun traitement allopathique ne parvient à les faire disparaître, ni même souvent, à les atténuer. Les médecins s’avouent impuissants, et les « malades » déprimés.

Je propose une autre approche, d’ordre énergétique.

L’ENERGIE DU REIN ET DU FOIE

En médecine traditionnelle chinoise, les acouphènes ont principalement deux origines énergétiques : le rein ou le foie.

Le rein : en médecine chinoise, le rein gouverne l’oreille et un trouble de l’énergie de cet organe pourra, en conséquence, avoir une incidence sur tous les troubles auditifs mais aussi sur les vertiges.

Dans le cas d’un déficit de l’énergie du rein, les acouphènes seront plutôt de nature sourde ou se manifesteront par un sifflement grave. Ces symptômes sont, dans ce cas, souvent accompagnés de fatigue générale, frilosité, transpiration nocturne, perte de mémoire, lombalgie, faiblesse des genoux, manque de concentration…

Et les acouphènes sont accrus lors des périodes de surmenage intellectuel ou physique ou en cas d’angoisse trop prononcée.

Le foie : au-dessus de l’oreille passe le méridien de la vésicule biliaire, elle-même liée au foie dans sa relation énergétique. Le foie régit les vaisseaux et filtre le sang.

Si son énergie est bloquée, les acouphènes seront plutôt de nature aiguë, accompagnés de vertiges et de palpitations dans l’oreille.

Ces symptômes seront accompagnés d’irritabilité, dépression, réveil nocturne, tension oculaire, hypertension essentielle, problème pour prendre des décisions, perte de libido ou maux de tête.

Lorsque le foie est en cause, les acouphènes peuvent être déclenchés par un excès alimentaire, une colère, une contrariété ou le non-deuil d’un événement (décès, divorce, perte d’un emploi…).

La Réflexologie Plantaire

En cas de bourdonnement, je stimulerai les zones réflexes du Rein et surtout de la Vessie afin de leur redonner de l’énergie..

En cas de sifflements, je disperserai l’énergie des zones réflexes du Rein et de la Vessie, ainsi que du Foie et de la Vésicule Biliaire : on a alors des sujets hypertendus, irritables et dont les yeux ont facilement des problèmes.

Quelques précision sur la reflexologie plantaire ? suivez le guide

Pour ma part je conseille de traiter tous les orteils, en particulier, le 4ème, la zone de la trompe d’Eustache, mais aussi les espaces interdigitaux et la base des orteils pour un travail de drainage.

Sans oublier la base du Gros Orteil, en tournant autour, puis les différentes zones de stress.

Je stimulerai donc tous ses points et j’y associerai un jeu de réification.

DITES STOP AUX ACOUPHENES

Enregistrer

Faire face au stress grâce à la Reflexologie Plantaire…

Faire face au stress grâce à la Reflexologie Plantaire…

Les facteurs de stress peuvent être multiples : travail, surmenage, déménagement, arrivé d’un enfant, examens, séparation, décès….

Pour faire face à un stress chronique ou passager, il est important d’être à l’écoute des signaux d’alarme et d’intervenir rapidement….

Insomnies, fatigue, anxiété, nervosité, gorge serrée, plexus solaire douloureux, boule dans le ventre, maux de tête, … de multiples manifestations de l’angoisse.

La Réflexologie plantaire est une technique efficace car elle va, en quelques séances, permettre à l’organisme de rétablir un équilibre sur le plan physiologique et psychologique

Pour y faire face et rester serein, quelques outils :

Se relaxer !

Une séance de réflexologie plantaire permet de relâcher les tensions accumulées. Rien de tel pour déjouer le cercle infernal qui s’installe entre le stress et l’angoisse, l’un venant enrichir l’autre. Quelques séances permettent de déjouer l’angoisse, et également avec l’aide d’outils de visualisation, on forme plus facilement des images de soi positives sur lesquelles prendre appui et laisser émerger ses propres ressources.

S’auto-masser !

Et Oui ! Vous pouvez également vous faire vous-même des massages à la maison entre deux séance avec moi. Cela est très simple et je vous propose de vous apprendre lors d’un atelier d’une heure…En savoir plus…

Respirer !

Il est impossible de ressentir la peur quand on respire profondément en s’installant dans la détente. La peur est associée à un état de tension et à une respiration accélérée.

S’assoir ou encore mieux, s’allonger confortablement, la cage thoracique bien ouverte et inspirer calmement par le ventre. Compter les respirations pour ne pas laisser les pensées parasites revenir sur le devant de la scène. Compter jusqu’à 10 et recommencer jusqu’à ce que le mouvement de la respiration soit tout à fait fluide.

Chercher la colère !

Derrière l’angoisse se cache très souvent une autre émotion : frustration, ressentiment, injustice ? S’interroger pour comprendre la colère que l’on éprouve, contre qui et pourquoi… A moins qu’il ne s’agisse d’une ancienne colère qui a été réactivée par un événement récent.

De toute façon, mieux vaut éviter de pleurer ou crier, cela ne fait que renforcer l’angoisse. Prendre plutôt des coussins pour taper dedans et libérer la colère.

S’exprimer !

Ecrire, faire des vers, dessiner ou peindre, chanter … quelque soit le moyen utilisé, il permet tout simplement l’expression de soi et cela libère directement la tension intérieure. Car l’angoisse et la colère, c’est de l’énergie qui s’accumule, et dans une création, cette énergie peut prendre forme et se concrétiser, et ainsi s’évacuer librement. Tout ce qui s’exprime ne s’imprime pas en nous…

Faire du sport !

L’exercice physique est libérateur, c’est un excellent remède à l’angoisse et au stress, notamment les activités de plein air. Pratiquer un sport optimise les qualités individuelles, c’est un puissant moteur d’affirmation et de confiance en soi… Allez, courrez, sautez, nagez, marchez, …

Et vous, comment vivez vous votre stress?

Besoin d’accompagnement ?Une séance vous tente ?

Alors n’hésitez plus….contactez moi ici

Réflexologie et Sommeil

Réflexologie et Sommeil

Quoi de plus doux qu’une nuit de calme avec un vrai sommeil réparateur?

Les troubles du sommeil toucheraient 1 français sur 3 selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance. La réflexologie plantaire a une jolie carte à jouer pour favoriser un sommeil réparateur. 

La quantité de sommeil nécessaire diffère pour chaque individu, il y a de petits et grands dormeurs mais que l’on ait besoin de 5 ou de 9 heures de sommeil, l’important est de se réveiller frais et disponible. Si le réveil est difficile c’est que la durée ou la qualité du sommeil n’est pas suffisante. Le manque de sommeil, même d’une seule nuit, entraîne une dette qui s’accumule jusqu’à ce qu’un sommeil suffisant soit obtenu.

La réflexologie plantaire peut être votre solution ! en savoir plus…

L’insomnie peut devenir un véritable enfer, un cercle vicieux interminable où se côtoient l’inquiétude et l’épuisement. Le soir, l’angoisse revient accompagnée de l’éternelle question: “Vais-je dormir cette nuit ? ” Être confronté tous les soirs, sinon plusieurs soirs par semaine à ces questions peut s’avérer un véritable supplice.

L’insomnie devient alors un multiplicateur de problèmes. Car elle affecte toute la qualité de vie, sur le plan du travail et des relations personnelles. Après quelques nuits d’insomnie consécutives, on a du mal à fonctionner. La capacité de concentration est très réduite. Les maux de tête sont lancinants. Insatisfaction, fatigue, mauvaise humeur et manque d’estime de soi amènent peu à peu à la dépression.
L’appréhension des autres nuits semblables guette. Si par bonheur on dort bien une nuit, on redoute les nuits blanches, on se demande quand le problème surgira à nouveau, on se surveille, on attend.

Les troubles du sommeil peuvent être de plusieurs ordres:

  • Difficulté d’endormissement
  • Réveil nocturne
  • Réveil à une certaine heure de la nuit et presque toujours la même
  • Réveil précoce avec impossibilité à se rendormir
  • Insomnie
  • Cauchemar

Les effets de l’insomnie

De nombreuses études font des liens de causalité très importants entre le manque de sommeil et plusieurs problématiques de santé.

Tout d’abord, une carence, même à court terme de temps de sommeil, agit négativement sur notre motivation diurne. On se sent alors moins porté à l’action et moins créatif. Sur un horizon de long terme, on observe une augmentation de d’autres déficits comme une capacité d’attention réduite, des difficultés de concentration et un temps de réaction plus long.

De plus, un manque de sommeil joue sur l’humeur, nous rend moins tolérant, plus irritable, moins patient et réduit notre capacité d’écoute. Finalement, le sommeil permettrait au cerveau de classifier les situations et données acquises et vécues pendant la journée, de consolider les nouvelles informations et de maintenir l’équilibre “psychologique” et émotionnel, notamment par le rêve.

Du côté physique, on sait que les cellules du cerveau en profitent pour  “se nettoyer” , que les fibres musculaires tout comme celles du  foie se régénèrent pendant le sommeil. On associe d’un autre coté un manque de sommeil chronique à une gravité plus importantes de certaines maladies chroniques comme le diabète de type 2 et à un affaiblissement de la réponse immunitaire du corps aux agressions pathogènes, tant virales que bactériologiques.

Quelques causes fréquentes

-une cause environnementale (bruit, chaleur…), une mauvaise hygiène de vie (activité trop intense le soir, abus de café ou d’alcool), un rythme imposé inadéquat (travail de nuit), une maladie organique associée perturbant le sommeil (asthme, ulcère gastro-duodénal, reflux gastro-oesophagien …) ou bien encore la prise de médicaments excitants.

-L’insomnie psychophysiologique:

C’est une insomnie qui apparaît sans cause évidente. Elle fait généralement suite à une insomnie dont la cause est repérable: après une intervention chirurgicale, la naissance d’un enfant, un stress psychologique important, un travail à horaires décalés… Il y a un conditionnement négatif à l’insomnie qui se traduit par une activation paradoxale des systèmes d’éveil dès que la personne se met au lit. Elle se traduit souvent par de l’anxiété le soir, des endormissements devant la télé ou à table, l’impossibilité de faire une sieste.

-Une dépression sous-jacente

On peut y penser quand l’insomnie touche principalement la seconde partie de la nuit, qu’on n’a de goût pour rien, qu’il n’y a pas de motivation, et beaucoup de fatigue.

-L’anxiété

Elle est la cause de l’insomnie d’endormissement.

-L’insomnie associée a une pathologie psychiatrique

L’insomnie peut faire partie d’un tableau psychiatrique tel qu’une névrose grave ou une psychose. Elle peut être chronique ou transitoire, mais là encore, elle est souvent liée à une anxiété mobilisée lors de moments évolutifs aigus.

La réflexologie plantaire

Elle agit d’abord sur les tensions nerveuses et musculaires. Elle permet de disperser l’angoisse qui provoque de véritables noeuds (plexus), les peurs (reins), le stress (glandes surrénales). Une séance de réflexologie est souvent suivie d’un sommeil réparateur dans l’après-midi ou le soir. Parfois il n’en est rien, et justement, ce soir là, on reste les yeux ouverts: réaction normale à un travail en profondeur qui n’agira que le lendemain.

Plusieurs séances sont nécessaires pour rétablir un véritable sommeil

Envie de prendre rendez-vous? cliquez ici

Quelques Conseils :

Evitez de regarder un écran avant de vous coucher, préférez la lecture ou autres activités relaxantes.
Allez vous coucher avant 23h. Un environnement calme et sombre vous aidera à mieux dormir.

Pratiquer des respirations abdominales avant de vous coucher : 25 respirations (inspirer dans le vendre en poussant avec le diaphragme (gonfler le ventre), expirer profondément et lentement, en vous concentrant toujours sur le ventre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bien vivre l’automne !

Bien vivre l’automne !

Selon le calendrier chinois l’automne débute le 8 août pour prendre fin le 19 octobre

L’automne est une saison de transition, entre l’apogée de l’énergie et la période de repos,l’hiver. Les journées plus courtes, le temps moins clément et la nature qui ralentit peut engendrer des sentiments de mélancolie. En effet, cette période de transition que représente l’automne affecte aussi l’esprit. Vous pourrez vous sentir plus anxieux, inquiet ou stressé avec moins d’enthousiasme général. Dans ces conditions, il sera intéressant de pratiquer le fameux « carpe diem » en apprenant à vivre au jour le jour et de profiter pleinement du moment présent.

Une séance de réflexologie plantaire peut vous aider à passer sereinement cette saison.

Quelles sont les particularités de cette saison ?

Elément : le Métal

Organe de base : le Poumon

Viscère : Gros Intestin

Sécrétion : la Sécheresse

Couleur : le blanc

Organe de sens : la peau

Saveur : piquant

Emotion : la tristesse et la mélancolie

” Le poumon “

Le poumon gouverne le Qi et la respiration et il est responsable de l’air inhalé. C’est pour cette raison, mais également parce qu’il contrôle la peau, qu’il sert d’intermédiaire entre l’organisme et l’environnement extérieur.

C’est à lui que revient la mission de diffuser le Wei Qi, l’énergie défensive, entre la peau et les muscles. Cette énergie est nécessaire pour défendre le corps contre les attaques de « pervers climatiques » : le froid, le vent, l’humidité, la sécheresse et les maladies qui en résultent : rhume, grippe, rhinopharyngite, etc. Le Poumon gouverne également la peau, contrôlant l’ouverture et la fermeture des pores. C’est pourquoi avoir une alimentation adaptée permet d’augmenter ses défenses immunitaires !

Activite maximale du POUMON entre 3h à 5h

” Le gros intestin ”

La principale fonction du Gros Intestin est de recevoir les aliments et les boissons transmis par l’Intestin Grêle. Après avoir réabsorbé une partie des liquides, il excrète les selles.

Activite maximale du GROS INTESTIN de 5 à 7 heures

 

” Les déséquilibres éventuels ”

Les déséquilibres énergétiques se retrouvent tant au niveau respiratoire qu’au niveau du transit intestinal

Des conditions fréquentes comprennent les rhumes à répétition, la pâleur, les problèmes de peau, la constipation, la colite, les épaules voûtées et refermées, la respiration courte, les essoufflements, le souci des choses matérielles du quotidien

L’incapacité à accepter l’imprévu et à lâcher prise provoquent un certain nombre de déséquilibres énergétiques du poumon et du gros intestin, les deux organes liés à l’élément métal. Le poumon et le gros intestin étant les organes en lien avec le monde extérieur, ces déséquilibres s’accompagnent souvent d’une sociabilité difficile et d’un caractère quelque peu casanier.

” Mes conseils pour l’automne “

En plus de passer sereinement cette saison automnale, les conseils qui suivent permettent de préparer l’hiver et la saison du Rein. En effet, durant l’automne, le Rein, réserve d’énergie vitale, commence à se recharger.

  • S’aérer l’esprit et les poumons

L’automne est la saison des bilans. A la rentrée, on a tendance à vouloir repartir de bon pied, ranger, organiser son intérieur comme sa vie. Il en résulte une intériorisation, néfaste pour un esprit sain dans un corps sain. Pour ne pas déprimer, il est important de lâcher-prise en sortant dans la nature et en s’oxygénant. Accordez-vous des moments en lien avec la nature comme des balades en forêt, du jardinage…

S’oxygéner est essentiel pour votre esprit, mais aussi pour votre Poumon ! En plus de prendre l’air, vous pouvez pratiquer des exercices de respiration (mon astuce : l’application pour smartphone RespiRelax), du Qi Gong ou du Yoga.

Il est aussi recommandé, selon la médecine chinoise, de dormir un peu plus : une demi-heure de plus par nuit. Si vous faites attention et restez à l’écoute de votre corps, vous pourrez remarquer qu’il vous oriente naturellement vers plus de temps de récupération et de repos.

  • S’alimenter en accord avec la saison

Une alimentation en accord avec la saison permettra d’éviter les refroidissements, rhumes, grippes et autres bronchites, ainsi que diverses autres pathologies de type intestinales comme les inflammations ou la constipation. Il est important de privilégier une alimentation locale. La couleur de l’automne est le blanc, cette couleur est prédominante dans les aliments recommandés :

  • Bougez !

Pour éviter les baisses de tonus et de moral, pratiquez une activité physique par jour : marche rapide, course à pied, vélo… 10 minutes au quotidien suffisent, cela fera monter votre rythme cardiaque et vous vous sentirez mieux. N’hésitez pas à vous aider de la phytothérapie ou de la pharmacopée chinoise pour vos baisses de tonus : le ginseng, la gelée royale sont de très bons alliés pour contrer la fatigue générale.

Il faut, pour se vêtir, tenir compte des variations de température et observer le principe suivant : ne pas s’habiller trop chaudement dès les premières fraicheurs, en prévision d’un brusque retour de chaleur.

Envie d’une séance pour vivre sereinement cet automne ? Contactez moi en cliquant ici

Enregistrer